La liberté de s'habiller - Le droit à la jupe pour les hommes •

La liberté de s'habiller - Le droit à la jupe pour les hommes •

La liberté de s’habiller – Le droit à la jupe.

Sujet très intéressant: peut-on s’habiller comme on le souhaite en France ?
Pas si sûr. En tous les cas, ce reportage soulève bien la question de la liberté d’expression au travers de l’habillement.
En effet, si un homme porte une jupe ouvertement sans se cacher, quelles seraient les réactions ? Amusées ? Compréhensives ? Violentes ?…
La norme : voilà le problème. Les garçons s’habillent en bleu et les filles en rose. Quelle stupidité.
Alors doit-on accepter le port de la jupe pour les hommes au travail, à la Poste, dans les hôpitaux, la police, l’armée, chez les enseignants ou encore les journalistes sans risquer sa place ?

Le droit à la jupe pour les hommes
La liberté de s’habiller – Le droit à la jupe pour les hommes

Finalement, que doit-on expliquer à nos enfants ? Que cet homme porte une jupe donc cela veut dire qu’il n’est pas normal, que c’est un désaxé. Tout cela est faux et n’a pas de sens.

«La jupe ou la mini-jupe portées par les hommes c’est la liberté de s’habiller»

D’ailleurs, plutôt que de polémiquer sur le voile musulman, ne devrions-nous pas plutôt agrandir notre espace de liberté et supprimer définitivement certains tabous , dont la jupe ou la mini-jupe portées par les hommes ?
Chacun doit pouvoir s’habiller comme il le souhaite, c’est la liberté, même si des fois on n’est pas d’accord.

«La liberté de s’habiller: c’est essouffler l’obscurantisme et le fanatisme en général»

Je pense que, plus on agrandira l’espace de la laïcité, des libertés individuelles, des libertés artistiques et plus on arrivera à essouffler l’obscurantisme et le fanatisme en général.
Alors, en ces temps un peu troubles de renfermement sur soi, ne s’agit-il pas du meilleur moment pour faire tomber ces derniers tabous ?
Il faut donc en profiter pour agrandir notre espace de liberté et proposer encore plus de liberté aux citoyens.

«La ville de Rome en jupe ne s’est pas faite en un jour»

Et puis d’ailleurs, les Ecossais, ils portent bien des jupes, non ? Pardon, des kilts. Vous allez me dire: «oui, mais ce n’est pas pareil, c’est une tradition séculaire, etc.». C’est juste une question de tradition en fait, c’est ça ? Et bien, si les hommes qui en ont envie commencent à porter des jupes maintenant, dans cent ans ce sera une tradition ancestrale! Voilà la solution. Faire bouger les mentalités, ça met du temps.

Rome en jupe ne s’est pas faite en un jour. Le tout, c’est de commencer.

La liberté de s’habiller – Reportage de Lutin En Folie diffusé dans le cadre du prix Zind-Kala-Wasté 2015