Guy Bedos - Toujours cinglant •

Guy Bedos - Toujours cinglant •

C’est toujours sympathique de faire ce genre de rencontres.
Guy Bedos est un homme de liberté qui n’a pas les chevilles qui enflent.

Mi-ange, mi-démon, il ne faut pas trop le chatouiller sur certains sujets mais, par contre, son sourire est toujours présent pour vous faire comprendre avec délicatesse s’il souhaite répondre à votre question. Il sait être taquin, cinglant, rieur et direct.
D’ailleurs, il ne se considère pas du tout comme une star. Et il a raison.
Il a répondu en toute simplicité à nos questions sans faire de manières. Cela ne m’étonne pas du tout, ce Monsieur représente la liberté d’expression à lui tout seul.

C’est avant tout un bon vivant qui aime rigoler, Guy Bedos. Entre deux rigolades, il prend quand-même le temps de donner son avis sur certains “hommes d’Etat”, comme vous pourrez le remarquer dans l’interview, et il ne prend pas de gants. Il se fout des conséquences, d’ailleurs.

«Guy Bedos: les petits bourgeois ne l’aiment pas trop et les fachos le détestent»

Il dit ce qu’il pense, mais il prend le temps de l’écrire, et il écrit bien. Et quel interprète. On dit que les plus grands comiques sont doués d’une grande sensibilité. Et quand on voit son parcours, on le croit. Loin de devenir aigri à cause des blessures de la vie, il est au contraire ouvert, tolérant, sympa et moderne. C’est le contraire du “réac”. Les petits bourgeois ne l’aiment pas trop et les fachos le détestent. Ce qui pour lui est un compliment. Je suppose.

Voilà. Guy Bedos tout le monde le connaît. Cet homme a un esprit libre, il n’a peur de rien, il aime la vie, les gens.

C’est le beau-père idéal, le papa rêvé, le copain avec qui l’on partagerait bien une bonne table, rien que pour l’écouter nous raconter des histoires. Des tristes et des drôles.
Il a tout compris.