Estelle Lefébure: on est locataire de la terre •

Estelle Lefébure: on est locataire de la terre •

Estelle Lefébure.

Bon, au début, je n’étais pas très chaud pour cette interview même si c’est une très belle femme et aussi une star nationale.
J’ai donc effectué deux interviews avec Estelle Lefébure grâce à l’approbation de l’organisatrice du festival des célébrités intitulé «Des Livres, des Stars», organisé à Aix-en-Provence en 2015 et 2016.

Estelle Lefébure

Dans la première interview filmée en 2015, je découvre une Estelle Lefébure au travers de mon objectif plutôt sympathique.
Elle nous parle de bien-être, de beauté, d’alimentation…et même de cadrage de caméra. C’est vrai, j’étais un peu près d’elle (ha, ces petits médias qui n’ont pas de perchman!).

En conclusion, l’interview s’est bien passée, même si j’avais deux personnes à gérer si on compte en plus le reporter haïtien Hilaire Nasson.

Pour la deuxième interview, celle de 2016, Estelle Lefébure était toujours aussi resplendissante. Cette fois-ci, j’ai décidé de venir seul, même si Hilaire me manquait. Après les formalités de mise, Estelle acceptait l’interview sur la publication de son deuxième livre, toujours axé sur le bien-être. Et c’est vrai que je me sentais bien pendant cette interview, je l’écoutais me parler de médecine chinoise et de fruits de saisons…
Ce qui m’a par contre surpris c’est son coté citoyenne pour la défense de la planète.
J’ai bien aimé ce discours-là: «On est juste locataires, pas propriétaires de notre planète», ça a le mérite d’être clair.

«Estelle Lefébure: on est juste locataires, pas propriétaires de notre planète»

Et chez Artpressemédias on aime aussi ce genre de déclarations: faire passer le constat en douceur auprès des grands décideurs de la planète, ceux qui polluent à la face du reste du monde.
D’ailleurs, à quand un gouvernement vraiment écolo et désintéressé à la tête de ce diamant qui est la terre? A moins que nous préférions l’exode? C’est vrai que l’être humain est un nomade! Mais jusqu’à quel point?