Des Livres des Stars Marseille 2017

Des Livres des Stars Marseille 2017

Reportage photographique de Nasson Hilaire.

Des Livres des Stars Marseille 2017.

Alors, Des Livres des Stars à Marseille, il se passe quoi?…

D’après l’écho de mon ami Nasson Hilaire, pas grand-chose!

Plus de dépêches fictives de la presse que de gens réels dans ce festival.

Mais bon, lui, je me méfie, il a tendance à raconter un peu tout et n’importe quoi. Même si, même si…

La chose un peu effarante est ce côté disproportionné des dépêches des journaux (Libération, BFM, etc.). J’ai l’impression qu’il y a plus de dépêches fictives de la presse que de gens réels qui viennent dans ce festival.

Comme quoi, il n’y a pas que du coca-cola dans le cerveau des gens.

Cela étant dit, il manque quelque chose dans ce festival, peut-être un peu plus de spontanéité, de liberté, un peu moins de froideur…

À force de tout vouloir cadrer et de ne miser que sur la presse, on enlève l’âme d’un festival. Ce n’est pas que la presse qui fait qu’un évènement a du succès, mais les gens et le public logiquement.

Bon, les critiques, ça suffit, en tous les cas, nous, les premières années, on y était et c’était plutôt sympa.

Cette année, je n’avais pas envie d’y aller et c’est tout logiquement le grand Nasson Hilaire qui nous offre ce beau reportage photo, cool, décontracté et pas du tout calculateur.

Nasson Hilaire devrait d’ailleurs intégrer ce festival Des Livres Des Stars car il mettrait un petit brin de folie dans cette maison de retraite ! Et voilà, je recommence, plus de critique, bon sang!

Donc Des Livres des Stars à Marseille, cité de Mélenchon depuis quelques semaines où toutes ces stars du petit écran viennent vendre leur livre en espérant les retrouver près des serviettes de plages des vacanciers. Pourquoi ces personnes du petit écran ne dormiraient pas plutôt directement chez l’habitant, cela donnerait un peu de jus à ce festival et les photographes de presse s’éclateraient un peu plus, plutôt que de prendre les énièmes clichés en espérant le revendre à une agence de presse people parisienne. Là aussi pathétique, finalement !

Bref, ça manque de bonne humeur tout ça, et de fraîcheur.

Nasson Hilaire fait quelque chose pour Des livres et des Stars, j’ai l’impression d’être dans le CE de France Télévisions.

Allez, on va encore dire que l’on crache dans la soupe ! Pas vraiment, j’ai bu q’un café et un verre d’eau lors des deux premières. Et je paie ma redevance chaque année pour des gens que je ne regarde jamais. (À part … je ne vous le dirais pas).

En tous les cas, merci pour ce beau reportage, Monsieur Nasson Hilaire, que tu nous offres à nous, Artpressemédias.com, fais-moi bouger tout ça.