Attentat Charlie Hebdo - Interview de Chloé Verlhac •

Attentat Charlie Hebdo - Interview de Chloé Verlhac •

Chloé Verlhac, veuve du dessinateur Tignous assassiné le 07 janvier 2015 dans les locaux de «Charlie Hebdo» à Paris.

Chloé Verlhac: continuer à faire vivre Tignous !

Là où beaucoup de personnes seraient tombées dans la haine ou le renfermement sur soi, Chloé Verlhac s’est réfugiée dans une cause qui lui tient à coeur: poursuivre le combat que menait l’homme qui a été le compagnon de sa vie, Tignous.
Pour elle, la seule chose à faire, c’est de sourire à la vie, sourire à certains barbus, car, malgré eux, l’oeuvre de Tignous est gravée à jamais dans nos souvenirs.
Lorsque l’on regarde ses dessins, on comprend que cet homme était très courageux. Peu de personnes sont capables de s’engager pour défendre la liberté au péril de sa vie, en ces temps si dangereux pour les esprits laïques.
Ce qui est sûr, c’est que jamais un dessinateur de presse ne pourrait assassiner un fou de Dieu. L’inverse, oui.
Comment, au 21ème siècle, peut-on encore s’emmerder avec des religieux ? Tuer des innocents, des artistes, des enfants, au nom de Dieu ?
Ils oublient, ces fanatiques analphabètes que «Dieu est un fumeur de havanes», comme disait Serge Gainsbourg.

Chloé Verlhac interviewée lors du Festival du Dessin Presse et de la Caricature de l’Estaque en France.

Mais revenons à Chloé Verlhac. Cette femme énergique et volontaire nous a donné une sacrée leçon d’optimisme durant cette interview.
Toujours le sourire, son regard n’a pas tremblé une seule fois, elle n’est tombée ni dans la haine, ni dans l’aigreur, ni dans le martyre. Elle est digne, elle provoque le respect. Elle veut continuer à faire vivre Tignous en présentant son travail, ses dessins, son amour pour la liberté d’expression et son esprit canaille.
Chloé Verlhac incarne désormais le combat pour la liberté d’expression. Une idée: il faudrait sanctifier les dessinateurs de presse comme Tignous, tombés sous les balles. J’en connais qui se retourneraient dans leur tombe et qui riraient sous cape !

Chloé Verlhac
Dessin de Tignous

Continuons la résistance pour préserver un monde laïque, libéral. On en est malheureusement là contre les fanatiques. Et n’oublions pas que les premières victimes de ces assassins imbéciles sont des Musulmans.

Reportage diffusé pendant le prix Zind-Kala-Wasté 2015.