Alerte orange aux gens du voyage !

Alerte orange aux gens du voyage !

Racisme.

Vichy, chapitre II ?

Soyez vigilants, comme le laisse entendre le panneau municipal.

J’imagine les appels des riverains de cette ville auprès de leur Maire bien français. “Attention, il y a des gens du voyage qui proposent des services et en plus ils bossent bien et au bon prix: c’est scandaleux, Mr Le Maire!”

Le distributeur de ce panneau se trouve dans la région Rhône-Alpes, celle préférée par des Gaulois. Vous savez, là où il y a d’innombrables organisations fascistes installées tranquillement dans le centre de Lyon et qui pullulent depuis Lutèce.

On a tout de suite envie d’y aller, chez les Gones du voyage.

À propos, on ne dit plus “Gens du voyage” la présidence de la république en a décidé autrement on doit dire “Citoyen itinérant”.

Donc le service de communication de cette ville est largement condamnable et très mal informé.

Et certainement pas que sur les citoyens itinérants. Ça doit y aller les blagues de comptoir sur les étrangers dans cette mairie.

Cette France des médiocres qui souvent sont racistes car ils ont raté leur vie par peur, par jalousie et ignorance feraient bien d’arrêter de boire de la bière et d’arrêter de regarder l’équipe de France en criant bêtement “Je suis fier d’être français” d’ailleurs souvent il rajoute le fameux “Moi!”. On note toute suite le niveau intellectuel.

Ce genre d’exclamation peut vous foutre en l’air une soirée, un dîner ou un voyage en avion.

Imaginez si à chaque contrôle aux frontières où dans chaque “Check-point” de résidence pavillonnaire banlieusarde au fin fond des Yvelines, chaque citoyen se présenterait en disant “Je suis français, Moi”.

Imaginez la névrose, d’ailleurs dans les années 30 ces mêmes personnes qui revendiquaient elles aussi le “Moi”, ont causé des millions de morts et des millions d’assassinats.

La France n’est pas une propriété privée, elle n’appartient à personne, un peu comme la terre. Vous vous souvenez de la terre ?

Cette planète tellement vigilante envers l’espèce humaine. Elle pourrait dire elle aussi: “Je suis la terre, Moi!”

Des centaines d’articles, des centaines de films, des millions de morts ne suffisent pas à faire comprendre à cette masse ignorante que le refus de l’autre ne mène à rien et ne vous renvoie qu’à vos propres souffrances.

Et ce mécanisme de souffrance et diabolisation de l’autre ne s’arrête jamais.

On le voit très bien avec Trump par exemple (Je suis raciste Moi!).

Les solutions ?

Les citoyens itinérants doivent protéger leur mémoire et leur patrimoine. Cela passera par des cercles économiques, des mouvements politiques et des médias 100% consacrés à protéger leur droit d’être français et à la valorisation de leur tradition.

Rappelons que les citoyens itinérants représentent 1,5 millions de personnes en France.

Le communautarisme modéré peut permette de faire changer les choses et surtout de protéger les personnes.

De nombreuses séquelles sont bien présentes sur cette population, refoulée et discriminée depuis des siècles. À quand le « sionisme » tzigane pour qu’on les respecte enfin ? Cesser d’être pacifiste et devenir soi-même belliqueux est le prix à payer pour se faire respecter par les autres, c’est ça ?

Pour en revenir à ce panneau municipal, il aurait été intéressant qu’il soit signé par le Maire plutôt que de le cacher derrière un écran électronique. Il aurait pu mettre un numéro vert: Alerte orange aux gens du voyage !

PS: Et en tout petit: si vous en attrapez un (Gens du voyage), vous aurez le droit à une bonne tape dans le dos et une vue illimitée sur le décolleté de la femme du Maire.

Et pour finir, je ne citerai qu’un des plus grands écrivains français, Albert Camus : « Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme.»